Commune de Vébron
Bienvenue
Météo

Météo à VEBRON

21 °C / Ensoleillé
Vent: E de 7 km/h
Humidité: 100%
Auj
15/22 °C
Mar
11/16 °C
Mer
10/22 °C
Jeu
12/24 °C
Calendrier
Camille HUGUES

CAMILLE HUGUES

 

Camille Hugues est le fils d' Albert Hugues (1876-1940), naturaliste, correspondant du Muséum d'Histoire Naturelle de Paris, ornithologue pour les oiseaux du Gard et de la Lozère et spécialiste des castors du Rhône et des Cévennes. Les Hugues sont originaires de Gajan (Gardonnenque gardoise) et plus anciennement de Maruejols-les-Gardons. Albert Hugues épousa Marie Atger de Saint-Geniès-de-Malgoirès en 1901 et s'installa à Saint-Geniès. Les Atger étaient venus d'Artigues (commune de Saint-Laurent-de-Trèves) à Saint Géniès en 1864  pour faciliter l'instruction de trois fils. C'est de cette famille prolifique, sortie du mas du Rey sur la Can de l'Hospitalet, que venaient les nombreuses et fortes attaches cévenoles de Camille Hugues.

Il est né le 28 janvier 1905 à Saint-Geniès-de-Malgoirès, patrie de la famille Guizot à laquelle il s'est intéressé en historien. Il fut professeur de Lycée (histoire et géographie). Lycée d'Oran avant le service militaire effectué à Oran et à Paris dans la météorologie avec Raymond Aron. Lycée de Saumur, de Romans-sur-Isère (1935-1943), lycée d'Uzès (1943-1945), puis lycée de Nimes (lycée de garçons devenu lycée Alphonse Daudet, de 1945 à 1966). Chargé de cours d'archéologie préhistorique à la faculté des Lettres de Montpellier de 1958 à 1972. Membre de la Société des Lettres de la Lozère et du Club Cévenol auxquels il collabora dans de nombreuses contributions. Spécialiste de la préhistoire du Languedoc oriental, homme de cabinet, universitaire et aussi grand marcheur et homme de terrain. Il a parcouru sac au dos pendant des années son domaine de prédilection, la can de l'Hospitalet et le causse Méjean oriental, de part et d'autre de la vallée du Tarnon. Il connaissait ces plateaux calcaires mètre par mètre. Il avait conservé la maison de famille d' Artigues dans la vallée du Tarnon.

 

Prudent, ennemi des généralisations hâtives, il n'a jamais composé de gros livres, mais il a toujours rapporté très régulièrement et très scrupuleusement, dans des articles précis, ce qu'il avait trouvé et compris. Aussi son apport d'archéologue préhistorien est dispersé dans de nombreux articles de revues ou des communications à des congrès. Il fut un homme de sociétés savantes et de congrès; il a collaboré des années aux sessions de l'Ecole Antique de Nimes, organisant des cycles de conférences ou des sorties. Son apport en archéologie préhistorique régionale est fait de nombreux articles sur un demi-siècle : années 1930-1970. Il a légué ses collections d'archéologie préhistorique au Musée d'Histoire Naturelle de Nimes. Il a épousé Henriette Lestrade, fille de Paul Lestrade et de Hélène Teissier  originaire de Vébron et de Molezon (Vallée Française). Par son épouse, il était allié à de nombreuses familles de Vébron où il repose depuis 1986 au cimetière protestant. Camille et Henriette Hugues eurent deux filles, Françoise et Edith et deux fils, Claude et Henri.

Edith Hugues, née en 1946, est décédée à l’hôpital de Florac le 12 avril 2018 des suites d’une longue maladie. Elle demeurait à Montpellier où elle avait effectué une riche carrière dans les métiers de l’enfance. Elle repose au cimetière de Vébron. Sa famille, ses amis, pleurent une femme chaleureuse, enjouée, dynamique. Les Vébronais s’associent à leur peine.

 Olivier POUJOL

( à suivre: Henri Hugues. Cette chronique, qui présentera des figures de Vébron, est proposée avec la collaboration de notre correspondant Gérard Doutres ).